+280% de marges supplémentaires 

Une image de marque se reconnait plus facilement, justifie des tarifs plus hauts et augmente les volumes de vente.

Des milliers de personnes partout dans le monde sont parvenues à assurer leur réussite en créant des sites web de qualité. Eh oui, la réussite dépend principalement de la création et de la conception d’un site ! Vous vous demandez combien coûte un site web ? Réponse à travers cet article !

Votre image de marque, une question de crédibilité

Commençons par des chiffres qui parlent : 

  • 47 % des gens affirment que le design du site est le premier critère à considérer pour évaluer la crédibilité d’une entreprise ;
  • La constance d'une image de marque soignée augmente les ventes de 23 % ;
  • 57 % des internautes ne recommandent pas une entreprise avec un design de site internet mal conçu ;
  • 80 % des clients ne s’engagent pas avec du contenu qui s’affiche mal sur leur appareil ;
  • 48 % des clients affirment devenir fidèles dès le premier contact avec le produit/service ;
  • Il faut moins de 10 secondes pour se faire une première impression d'une marque ;
  • Il faut 5 à 6 visualisations pour se rappeler d'une identité visuelle ;
  • Une charte graphique / code couleur reconnaissable multiplie par deux les chances de se démarquer ;
  • 82 % des investisseurs avouent que l'image de marque d'un projet prend une part importante dans leur décision d’investir ou pas ;
  • 87 % des marketeurs B2B considèrent que l'image de marque est l'objectif premier, suivi des ventes puis des leads ;
  • Une personne sur deux suit plus de 4 marques en ligne, seulement 3 % ne suivent aucune marque.

On peut continuer avec des chiffres, mais vous l'avez compris : une image de marque est l'enjeu principal de toute enseigne, mais...

Qu'est-ce qu'une image de marque ?

Une image de marque n'est pas – contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent – la posture qu'une marque ou enseigne prend, mais celle perçue par son audience. En d'autres termes : une enseigne peut croire qu'elle jouit d'une bonne image, mais c'est son public qui décide réellement.

Une image de marque est un écho qui englobe tout un tas de vecteurs qui vont un peu dans le même sens (positif ou négatif), comme la valeur perçue, le standing, la réputation, l'image, la cohérence de la communication, la visibilité... Ce jugement de valeur est en grande partie psychologique, mais son impact est bien réel. Ainsi, une enseigne peut jouir d'une bonne image de marque dès son lancement grâce à une communication cohérente, une présentation soignée, des marketings percutants, des produits alléchants ou des outils et supports de communication soignés (site web, publicité imprimée, etc.). Le consommateur, une fois au ZMOT (moment de décision), va se renseigner (sur Google par exemple), et c'est là que cela devient décisif : si l'utilisateur est rassuré par une bonne image de marque, non seulement il achètera le service/produit sereinement, mais il sera prêt à payer plus cher ce produit-là plutôt qu'un autre équivalent, juste parce que le produit concurrent n'a pas une image de marque rassurante.

Le branding est donc un élément-clé à ne pas sous-estimer : ce n'est pas qu'une question d'image, mais aussi de rentabilité.

Quel est l’intérêt, concrètement ?

Commençons par des exemples simples et explicites. Voici trois situations différentes : 

  • Vous êtes en vacances à Cuba, sur la terrasse d'un café, vous souhaitez commander un soda, le serveur vous demande ce que vous souhaitez. Vous, ne connaissant pas les boissons locales, vous finissez par demander un "Coca Cola" ;
  • Vous cherchez sur internet un chargeur pour votre iPhone, vous avez trouvé deux produits : le premier, original, blanc et 5 € plus cher que le 2e qui est noir, de la marque SuperStar, et qui est aussi pour Iphone. Comme une grande majorité, vous allez choisir de payer 5 € plus cher mais au moins, vous êtes sûr d'avoir un produit original ;
  • Vous allez dans un beau restaurant, vous prenez une bouteille de Badoit, sauf que le prix ici est 350 % plus cher que si on l'achetait dans un magasin en grande surface. Pourtant, ça ne vous choque pas plus que ça.

Vous voyez sûrement où je veux en venir : une image de marque sert à :

  • Justifier ses tarifs ("C'est cher, certes mais ça le vaut") ;
  • Se hisser au-dessus de la concurrence ("OK, il y a d'autres choix, mais cette marque me semble sérieuse") ;
  • Augmenter son audience ;
  • Devenir le "choix par défaut" du consommateur (y compris à Cuba 😉) ;
  • Laisser le consommateur défendre la marque (il n'y a pas mieux qu'un acheteur d'Iphone X pour défendre un iPhone X 🙂).

Pour résumer, une image de marque positive = des bénéfices en hausse, et il n'y a pas mieux comme exemple concret que le roi du branding : Apple ! Sur les quatre dernières années, le volume des ventes d'Iphone n'a cessé de baisser, mais les bénéfices, eux, ont augmenté. Comment ? C'est simple, Apple investit massivement dans son image de marque et augmente les prix de ses Iphone. Du coup, même s'il y a moins d'acheteurs, ces derniers compensent largement la baisse en volume et génèrent même plus de bénéfices. Tout est une question d'image, de branding (image de marque).

Comment augmenter sa popularité ? 

Avoir une image de marque est essentiellement une affaire de "communication". L'audience n'agit pas mais réagit à la communication de la marque.

Plan marketing stratégique 

Avant de commencer à communiquer, il faut bien déterminer son public, avec des personas (profils des clients types), définir leurs attentes (en ce qui concerne la qualité, le budget, l'information...), et bien cadrer son marché (régional, national, international). C'est grâce à ces éléments-là qu'il sera possible de répondre aux étapes suivantes.

Sensibiliser, stimuler

L'audience ciblée sera plus sensible à certains points qu'un autre public. Prenons l'exemple d'une marque qui vendrait des jus de fruits frais bio et éco-responsables. Le public sera donc plus sensible à la notion de santé/bien-être, mais probablement à d'autres valeurs annexes comme le commerce éco-responsable, éthique, diététique, etc. Ce seront donc ces valeurs-là qui seront utilisées comme arguments pour toucher ce public précis et l'attirer vers le produit. Le prix dans ce cas est un argument secondaire.

Séduire, convaincre

Une fois l'audience sensibilisée, chaque individu cherchera à en savoir un peu plus sur ce produit (toujours un produit bio), même s'il compte faire ses achats dans un magasin physique.

C'est le packaging qui peut par exemple séduire, attirer l'attention, faire en sorte que ce produit se démarque des autres. Même s'il n'est pas acheté de suite, il laissera une empreinte visuelle dont l'acheteur se souviendra la prochaine fois.

Si l'acheteur tente de se renseigner sur internet, ce sera le site de la marque (sa qualité visuelle, ses arguments de vente) ou les avis sur ce produit qui vont le convaincre de l'acheter ou l’éviter.

C'est donc cette identité visuelle (logo, charte graphique, site web, publicités...) qui vont déterminer la fiabilité et la valeur du produit dans l'esprit des futurs acheteurs.

Fidéliser, évangéliser

Une fois le produit acheté, il faut que le consommateur garde cette première impression positive. 7 personnes sur 10 partagent leur déception à l’égard d'un produit ou service, seuls 4 sur 10 partagent leur satisfaction. Il y a donc tout intérêt à ce que le client soit satisfait APRÈS son achat.

Cela se traduit par :

  • la pertinence du produit : le produit répond réellement aux attentes,
  • La fiabilité : le produit est-il conforme aux exigences du public,
  • La relation client : les services mis en place pour informer le client, le conseiller ou l'aider après l'achat du produit.

Si le parcours client est entièrement satisfaisant, ce dernier devient ambassadeur et parlera de la marque de façon positive, c'est ainsi que se fait une "réputation". Une fois cette image de marque faite, il sera bien plus facile de revoir ses tarifications à la hausse (exemple simple : la fiabilité des voitures allemandes).